pretty-wife-cecile-chomin

PRETTY WIFE – CECILE CHOMIN

Pretty Wife de Cecile Chomin – Harlequin HQN – 171 pages – Date de parution : 19 octobre 2016

Résumé :

Pour Charlize, la vie est loin, très loin d’être un conte de fées. Depuis le décès de son mari, c’est même plutôt un film catastrophe, dans lequel elle doit se battre chaque jour un peu plus pour élever seule leur petit garçon malgré son maigre salaire d’agent immobilier.

Mais voilà que le destin lui offre, sur un malentendu, une occasion inespérée : se faire passer pour la fiancée de Guillaume Garon. Certes, Guillaume Garon est un homme odieux dont le charme s’efface très vite devant son obsession pour le travail et sa mauvaise volonté pour redorer son image ; certes, en acceptant cette proposition, elle s’engage à assurer un rôle de parfaite épouse pour les cinq prochaines années…

Mais ce n’est pas comme si elle avait une vie sentimentale ; et puis, ce contrat lui permettrait de résoudre tous ses problèmes d’argent et d’assurer l’avenir de son petit garçon.

Alors… c’est parti pour la mission Pretty Wife ?

Avis :

Charlize est une jeune veuve et une mère qui peine à joindre les deux bouts, elle cherche à effectuer des extras lorsqu’un soir en se rendant à une soirée pour faire le service, elle se trompe d’appartement et déboule en trombe chez Guillaume Garon, directeur de « Freeland & Co » qui n’a nullement besoin de ses services… quoique…
Pour redorer son image auprès de ses actionnaires, Emmanuel, l’associé de Guillaume lui cherche une femme qui pourra rendre ce bourreau de travail plus sympathique. Il propose alors à Charlize d’être sa femme pour une durée de 5 ans.
Charlize est une jeune femme qui à les pieds sur terre mais avec tous les sacrifices qu’elle a enduré après à la mort de son mari, elle est prête à tout pour améliorer la vie de son fils et même à accepter ce contrat de mariage avec l’homme le plus détestable de France.

Je découvre Cécile Chomin avec « Pretty Wife » une douce romance sur fond de conte de fée moderne ou Charlize alias « Cendrillon » devra apprendre les codes de l’univers où évolue Guillaume alias « La Bête » pour lui rendre son coté « humain » aux yeux de ses actionnaires et du reste du monde. Mais nos deux héros ont des caractères bien différents et sont à l’extrême opposé, Charlize est attachante, impulsive avec un petit coté fleur bleue tandis que Guillaume est plus mesuré, introverti et limite méprisant. Ce qui donne lieu des coups d’éclats à certaines joutes verbales qui ne manquent pas de piquant mais au vue du caractère de Guillaume, je m’attendais à ce que certains dialogues soient plus incisifs.

« Pretty Wife » est une romance agréable et sympatique qui se lit vite, le format est assez court, écriture fluide et les chapitres s’enchainent très vite mais j’ai eu comme l’impression qu’il manquait des chapitres, toute la partie avant l’acceptation du contrat est développée mais une fois que Charlize emménage chez Guillaume les événements s’enchainent sans trop être approfondi et j’ai trouvé ça un peu dommage, même si l’histoire se met en place pour le final.  On passe tout de même un bon moment de lecture avec de l’humour, de l’amour et une petite pointe de sensualité.

Laisser un commentaire