no-love-no-fear-1-angel-arekin

NO LOVE NO FEAR #1 – PLAY WITH ME – ANGEL AREKIN

No Love No Fear #1 Play With Me d’Angel Arekin – Black Moon Romance – 498 pages
Date de parution : 13 janvier 2017

Résumé :

À l’adolescence, les liens parfois se renforcent… jusqu’à se briser. Depuis l’enfance Erine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont en fait tous les deux amoureux d’Erine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au triangle amoureux, en même temps qu’à l’amitié de l’inséparable trio. La mort de Maël plonge Yano et Rine dans la culpabilité, et les sépare. Des années plus tard, alors que Rine entre à la fac, elle se trouve confrontée au beau et irritant Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes. Alors que Rine veut tout faire pour s’affranchir de leur passé, Yano la met au défi de parvenir à l’oublier. Il l’entraîne dans un jeu étrange, où l’amour et la peur sont exclus, pour la ramener à lui et la garder sous son emprise. Mais qui possède vraiment l’autre ?

Avis :

Rine intègre l’université de ses rêves pour y étudier l’économie et la finance, elle pense pouvoir quitter l’isolement dans lequel elle s’était muré durant le lycée mais dès le premier jour, elle tombe sur Yano, celui par qui les humiliations ont commencé. Pourtant Rine et Yano se connaissent depuis leur plus jeune âge, ils étaient inséparables avec leur ami Maël, mais Maël est mort et depuis, Rine et Yano ont passé ces dernières années a s’ignorer et ils sont devenus de parfaits inconnus.

Dés le début, on se pose la question de savoir ce qui a bien pu se passer entre Rine et Yano.
Yano est un jeune homme complexe, au multiple facettes et qui ne dévoile jamais rien de ses sentiments. Un connard arrogant qu’on va adorer détester. Pour lui, Rine représente la trahison, la culpabilité mais aussi, au plus profond de lui, un espoir, chose qu’il se refuse, alors pour chasser Rine de sa tête, il va mettre en place un plan pour la piéger et la punir, pour briser ce qui les unissaient l’un à l’autre.
Rine, de son coté, a un besoin instinctif d’être auprès de Yano, elle est irrémédiablement attirée par lui mais elle se le défends, par loyauté envers Maël.

J’avoue que dans le premier quart du livre, je me suis posée beaucoup questions, j’avais du mal à cerner Yano et Rine et surtout à les comprendre. J’avais envie de les secouer, de les gifler, de leur dire : « c’est bon, on arrête le carnage ! » Jamais deux héros ne m’avaient fait ressentir autant de sentiments aussi contradictoires. Car dans « No Love No Fear » , jamais la frontière entre l’amour et la haine n’a été aussi mince.
On a un dangereux cocktail entre rancœur, jalousie et passion qui menace à tout moment d’exploser et on ne sait pas si on veut être là au moment de la déflagration, tellement la tension est à son maximum.

Ce premier tome à une narration à deux voix avec parfois des interludes plongeant nos héros dans le passé, nous permettant de faire la lumière sur certaines questions. L’écriture est fluide et détaillée, j’ai même appris 2 à 3 nouveaux mots au passage. J’ai apprécié également la maturité et la lucidité des personnages malgré leur jeune âge ainsi que leur répartie aiguisée.

Je me suis demandée si j’allais aimer ce livre, car Yano et Rine m’ont profondément agacée dans un premier temps, puis petit à petit Angel Arekin nous prend dans ses griffes et on finit par ressentir beaucoup d’émotions, pratiquement les mêmes que celles de nos héros, pour au final tourner les pages frénétiquement afin de connaitre le dénouement et savoir si l’amour triomphe de tout !

« No Love No Fear » à des allures de la saga « After » d’Anna Todd avec des « nuances plus sombres »: manipulation, jeux malsains, désirs et passion en sont les maitres mots. Je pense que cette lecture ne vous laissera pas indifférent.

Laisser un commentaire