Battista Tarantini a trente ans – et une poussière qui ne compte pas. Elle enseigne le jour, à des enfants espiègles, se reconvertit la nuit, aux côtés de grandes rêveuses : pilote de chasse, journaliste sportive et, plus récemment, chef presque étoilé ; la romance mène décidément à tout !
L’aventure commence il y a sept ans, auprès de lectrices qui la suivent jusqu’aux portes de l’édition, en 2015, lorsque paraît la trilogie sexy et aérienne ABOVE ALL.
En 2016, Battista rejoint la collection Black Moon Romance, et l’aventure continue…

Battista Tarantini est mon coup de cœur de l’année 2016, après l’avoir rencontré au « Festival du roman féminin » de Paris, je me suis lancé dans la lecture de Jeu Set Match, puis d’ Above All et enfin Love chef (sans oublier Ice Chronicles) avec à chaque fois un plaisir renouvelé. Battista Tarantini est une magicienne des mots et nous ensorcelle à chaque roman en nous plongeant dans des univers bien élaborés et à chaque fois différent.
Alors à l’occasion de la sortie prochaine de la série « Above All » au format papier, Battista Tarantini a bien voulu répondre à quelques unes de mes questions.

En tant qu’auteur, quelle est ta partie préférée du processus d’écriture / publication ?  Et celle que tu aimes le moins ?
Battista :  Alors, j’aurais répondu différemment il y a six mois ! Parce qu’à chaque manuscrit, son vécu. Ou une manière d’appréhender le travail sur le texte, unique. J’en ai terminé un le mois dernier : j’ai adoré bâtir son synopsis, et voir grimper ce nouveau décor autour de mes personnages. C’est allé très vite parce que tout a semblé évident, mais ce n’est pas toujours le cas, aussi quand ça arrive, on se réjouit et on en profite !
Après les hauts, les bas ? La semaine qui précède une publication est toujours compliquée à gérer. D’un coup, on recommencerait bien tout ! Et puis, non, il faut y aller…

As-tu un rituel d’écriture ?
Battista :  J’en avais ! Et puis, j’ai pas mal écrit ces deux dernières années, et pour que mes doigts suivent ma tête, j’ai dû développer de nouvelles techniques. J’en suis venue à écrire un peu n’importe où, sur n’importe quoi… Mais quand même, le soir, j’aime bien installer mon ordinateur sur mes genoux et boire mon sacro saint verre de vin rouge.

A quel âge as-tu écrit ta première histoire ? Et de quoi parlait-elle ?
Battista :  À vingt-quatre ans. Je griffonnais des trucs pour les autres avant ça ; des pamphlets très acides – les jours de colère surtout – pour les copines et les copains, un peu à la manière d’un écrivain public remonte-moral. Et puis, un jour, j’ai écrit une romance avec une histoire de mafia et de flingues. Mes premières lectrices s’en souviennent… 😉

Une passion en dehors de l’écriture ?
Battista :  J’aime apprendre de nouvelles langues étrangères ; les décortiquer, les écrire quand elles ne fonctionnent pas avec l’alphabet latin. Je fais aussi du point de croix ; ça fait marcher mes dix doigts pendant que ma tête tricote des synopsis ! J’aime lire, évidemment, et exercer mon autre boulot aussi.

Ton plus gros moment de solitude en tant qu’auteur ?
Battista :   Celui que je traverse en ce moment alors que, paradoxalement, j’ai trois couples qui se battent pour que je me lance dans l’écriture de leur histoire ! Je ne parviens pas à me décider…

Parmi tes personnages masculins, lequel pour ami, pour la nuit et pour la vie ?
Battista :   Ah, comme c’est intéressant !
Rafael Ortiz pour ami,
Sevi Novikov pour la nuit,
Andreas Van Allen pour la vie !
Ne me demandez pas pourquoi, c’est la première distribution à laquelle j’ai pensé. Et c’est en attendant que vous découvriez les autres…

Ferrero Rocher ou Vegan Cookie ?
Battista :  Vegan Cookie. Mais je ne suis pas très fun lorsqu’il s’agit de sucre. Reposez-moi la question avec… du fromage, par exemple !

Pizza ou Sushi ?
Battista : Pizza ! Dégoulinante de fromage !

Une musique qui te fait vibrer ?
Battista : En ce moment, je ne me sors pas de la tête One Heart to Another de Shake Shake Go.

Ton film culte ?
Battista : Kill Bill. Oh, et Pearl Harbor !

Le dernier livre que tu as lu ?
Battista :  Indécent, de Colleen Hoover.

Ton insulte préférée ?
Battista :  À l’instar d’une certaine Miss Météo : enf**** !

Ton fantasme masculin ?
Battista : Un type complètement insaisissable, à qui on connaît des tas de relations amoureuses, mais qui n’a jamais réussi à s’engager : Batman !

Un poster que tu avais dans ta chambre d’ados
Battista :  Leonardo Di Caprio en Roméo, mais c’était en 1998, hein !

Qu’y a-t-il sur ta table de nuit ?
Battista : Trop de choses, c’est certain ! Une veilleuse ananas, des flacons d’huile essentielle, de l’immortelle sèche, ma liseuse, un tas de bouquins.

Quelle est la chanson honteuse de ta playlist ?
Battista : Je n’ai honte de rien ! Mais mon mari lève souvent les yeux au ciel quand il fait défiler les titres de la playlist de ma voiture.

Un dernier mot ?
Battista :  À la romance, à ses lectrices, aux hommes de papier. Continuez d’en lire, nous continuerons d’en écrire ! Merci, pour tout !

BIBLIOGRAPHIE

Jeu Set Match disponible en ebook et en format papier

Love Chef

Above All – disponible en ebook et le tome 1 en format papier à partir du 31 mai

 

Ice Chronicles – Bonus de la série Above All disponible en ebook

 

Laisser un commentaire