HEROES – BATTISTA TARANTINI

Heroes de Battista Tarantini – Hugo New Romance – 340 pages
Date de parution : 11 janvier 2018

Résumé :

Ont-ils encore le pouvoir d’aimer ?
La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.
Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.
Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.
Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Avis :

Grace a quitté l’Angleterre pour rejoindre sa tante Jenna en Australie. Un nouveau départ suite à la greffe qu’elle a subi et pour tenter d’apprivoiser ce nouveau cœur qui bat désormais en elle.
Sur son chemin elle va croiser Z, jeune homme énigmatique, sombre et peu avenant mais qui va faire battre son cœur beaucoup plus fort qu’avant.

Comme déjà dit dans mes précédentes chroniques concernant Battista Tarantini, c’est une magicienne des mots et  « Heroes », comme ses précédents romans est très détaillé, on plonge avec délice dans ce nouvel univers entre chaleur suffocante, cambouis, super héros et âmes brisées.

On fait donc la connaissance de Grace, cette jeune femme qui tente de redécouvrir qui elle est après une transplantation cardiaque et qui essaie de trouver de quoi s’occuper au milieu de cette étendue de terre rouge. Battista Tarantini nous décrit le désert australien comme si on y était, on regarde le paysage et on se laisse bercer par les mots jusqu’à plonger en apnée en découvrant Z. Zepheniah (avec un H ;)) ce mécanicien sexy mais si mystérieux que Grace va essayer d’apprivoiser, seulement Battista Tarantini va entretenir ce mystère, les chapitres défilent et Z est toujours aussi insaisissable, d’autant plus que les chapitres qui lui sont réservés racontent des tranches de vie qui font monter la pression et on est comme spectateur d’une tragédie à venir,  avec le sentiment  que quelque chose de plus sombre se profile.

Alors, on établit des théories, sur le passé de Z, notre cœur fait « boum-boum » en écho à celui de Grace et on plonge dans ce vortex d’émotions, dans cette bataille entre les super héros et ces héros brisés et perdus. On voyage, on s’évade, on s’envole et on en redemande. J’ai essayé de retenir ce livre entre mes mains le plus longtemps possible en lisant chapitres par chapitres le plus doucement possible mais on finit par être happé par le récit, on prend une dernière bouffée d’oxygène et on fait le saut final avec nos deux héros en espérant que notre petit cœur s’en sorte sans trop de séquelles.

Haaa Z… Moi ici et toi si loin, j’essaie toujours de déterminer si dans mon cœur Superman a pris la place du Capitaine mais dans tout les cas c’est un joli coup de cœur pour cette histoire singulière remplie d’émotions et de sensations avec des héros authentiques, attachants et ténébreux, de plus, j’éprouve toujours autant de plaisir à lire la plume de Battista Tarantini qui figure parmi mes auteures favorites .

Alors, il ne vous reste plus qu’à enfiler votre cape et votre masque et de partir à la découverte de Heroes !

Laisser un commentaire