FIRST CLASS LOVE – SAMANTHA BELLANGER

First Class Love de Samantha Bellanger – Harlequin HQN – 283 pages
Date de parution : 21 février 2018

 

Résumé :

Ils n’auraient jamais dû se rencontrer.
Pour Daniel Hollingsworth, l’amour, ça n’existe pas ! Ce n’est qu’un prétexte inventé pour écrire des histoires. Et lui n’a pas le temps pour ça. En tant que Hollingsworth, famille connue de toute la bourgeoisie anglaise et faisant régulièrement la une de la presse people, son avenir est tout tracé : il épousera une jeune fille de bonne famille, charmante et bien élevée. Et cela lui convient parfaitement… jusqu’à ce qu’il croise le regard de cette jeune femme aux yeux bleu sombre, assise en face de lui dans le train. Pourtant, avec son apparence réservée et son sourire timide, elle n’a rien du genre de femmes qui lui plaît. Alors, pourquoi son cœur a-t-il raté un battement quand elle a levé les yeux vers lui ?

Avis :

Le résumé de cette romance me tentait beaucoup, cependant j’ai été un peu déçue de ma lecture car je n’ai pas réussi à m’attacher aux héros.

Daniel et Marion se rencontrent lors d’un trajet en train, il y a immédiatement une connexion entre eux mais Marion ne s’attarde pas sur son ressenti. Alors, lorsque Daniel recroise Marion sur son nouveau lieu de travail, il est bien décidé à ne pas la laisser filer une nouvelle fois. Toutefois ils viennent de deux monde opposés. Lui a grandit dans la haute bourgeoisie anglaise et elle est issue d’un milieu populaire.
Marion devra donc se faire une place dans un monde qui n’est pas le sien.

L’idée de départ de « First Class Love » était bonne, cependant j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de répétitions, que tout était traité de façon superficielle et assez rapidement. Je n’ai pas réussi a m’attacher aux personnages, j’ai trouvé que Daniel manquait de charisme, il s’interroge beaucoup sur ses sentiments envers Marion et agit un peu comme un robot. Pour l’héroïne c’est un peu la même chose, elle est touchante mais son passé n’est pas assez exploité.  Les personnage sont trop lisses et manquent de profondeur. Samantha Bellanger nous raconte son histoire mais reste en surface. L’histoire est prévisible et au final fait assez cliché, c’est un peu dommage. Ca reste toutefois un moment de lecture agréable et sans prise de tête.

Laisser un commentaire