Compte rendu du Festival New Romance
du 30 Septembre au 2 Octobre qui a eu lieu à Bandol.

Ce festival était le 1er événement dédié à la New Romance en France et il était organisé par la maison d’édition Hugo Roman.

L’événement se déroulait sur 3 jours ave au programme :
Séances de dédicaces, Masterclass, Ateliers d’animations (Nail Art, Tatouages éphémères, Yoga), projections de films en avant première ainsi que la projection de séries cultes.
Il y avait également la possibilité de rencontrer des éditeurs lors de « speed editing ».
Puis une soirée en présence des auteurs le samedi soir avec remise des Award New Romance et un brunch le dimanche midi.

Les auteurs présents au festival étaient :
Anna Todd – Christina Lauren – Colleen Hoover – KA Tucker – Geneva Lee – Karina Halle – Lexi Ryan – Audrey Carlan – R.K Lilley – Brittainy Cherry – Mia Sheridan – Fleur Hana – S.C Stephens – Monica James – Jane Devreaux – K. Bromberg – Laurelin Paige – Laura Trompette – Laura S Wild – Tara Jones

Plusieurs « Pass » ont été mis en vente, allant du billet à la journée au prix de 5€ jusqu’au Fan Pass à plus de 100€ pour les 3 jours.

Pour ma part j’avais acheté le Pass New Romance à 55€ valable pour les 3 jours, qui comprenait :
Accès au salon et aux dédicaces des auteurs, la librairie éphémère, le Speed-Editing, les Masterclass, les projections de films et séries, les animations, un sac de goodies et le diner du samedi soir à Bandol en présence d’auteurs. J’ai par la suite acheté un billet pour l’accès au Brunch du dimanche au prix de 30€.

dsc_2563

Il a fallu tout d’abord s’organiser quant au choix des livres à emmener au festival car nous étions limité à 2 livres amenés de chez nous + 1 livre acheté sur place lors des dédicaces et 6 livres à chaque entrée sur le salon.
Heureusement des vestiaires étaient prévu pour déposer les livres et ainsi organiser des rotations de 6 livres.

Je suis parti le vendredi matin en direction de Marseille avec le TGV de 7h37, puis un TER direction Bandol. Je suis arrivée sur place en début d’après midi et après avoir déposé les valises à l’hôtel, direction le festival pour un petit repérage avant l’ouverture du salon prévue à 15h

dsc_2484

dsc_2480    dsc_2483    dsc_2486

Apres un retour à l’hôtel pour préparer les livres à emporter, direction le festival pour l’inauguration et les premières séances de dédicaces

dsc_2489

dsc_2491

dsc_2490

L’inauguration s’est déroulée dans un joyeux bazar ou chacun ne savait pas trop ou aller ,où attendre , mais au final ça c’est bien passé.
J’ai commencé par K. Bromberg, l’auteure de la série « Driven »

K. Bromberg

Puis Lexy Ryan, l’auteure de la série « Unbreak Me« . Toujours aussi adorable et gentille avec un mari tout aussi attentionné.

     

Karina Halle, auteure de la série « Les McGregors« , que j’avais rencontré lors de la RARE 16 d’Edimbourg et qui se souvenait de moi 🙂

     

K.A Tucker, l’auteure de la série  » Ten Tiny Breaths« 

    

Brittainy Cherry, auteure de la série » The Elements« , très souriante et adorable.

    

Audrey Carlan, auteure de la série « Calendar Girl » qui sortira début 2017 en France.

     

Puis la pétillante Monica James auteure de la série « Addicted to sin » qui sort début octobre

Monica James

Il y avait beaucoup de monde mais au final, vu le nombre d’auteures présents l’attente n’était pas si longue.

dsc_2531

Après cette première après-midi fabuleuse nous avons diner dans un restaurant sur Bandol avec une « copinaute » et nous avons eu le plaisir de diner pas très loin de K. Bromberg et Karina Halle puis de croiser Laurelin Paige. L’avantage des petites villes 🙂

A 21h30 nous avons assisté à la projection en avant première de « Briget Jones Baby « dans un petit cinéma à l’ancienne, le film était top !!

     

2eme Jour

La pluie s’est invité au festival pour quelques heures et malheureusement l’ouverture s’est faite avec une demi heure de retard de quoi bien se tremper mais pas de quoi entamer mon enthousiasme.

dsc_2549  dsc_2557  dsc_2556

dsc_2555

J’ai tout d’abord rencontré la talentueuse Colleen Hoover

    

Puis Mia Sheridan, j’ai envié son brushing tout le week-end.

    

J’ai ensuite fait un petit tour dans l’antre du diable, à savoir LA LIBRAIRIE !

dsc_2604

dsc_2605

dsc_2606   dsc_2607   dsc_2608

Up in the air

dsc_2610

     

J’ai craqué pour « Beautiful » de Christina Lauren, « Up In The Air #2 Mile High » de R.K Lilley, « Addicted to sin » de Monica James et « Mentir » puis « Saisir » de K.A. Tucker.

img_7670

J’ai aussi craqué pour la série de Katy Evans au format Pocket « Fight for Love »

img_7674 img_7675

Armé de mon « tout nouveau tout beau » « Beautiful » je suis allée rencontrer le duo Christina Lauren, toujours très sympathique avec un mot gentil pour chacun.

     

Je suis ensuite allé rencontrer Laura Trompette.

     

Puis avant la pause déjeuné, un petit arrêt pour le plaisir des yeux.

dsc_2598

dsc_2603

dsc_2602

Toujours beaucoup de monde pour cette deuxieme après midi du festival

dsc_2560

J’ai rencontré Geneva Lee, l’auteure de la série « Royal« .

    

R.K. Lilley, l’auteure de la série « Up In The Air« 

    

S.C. Stephens, l’auteure de la série « Thoughtless« 

    

Un petit coucou de loin à Anna Todd qui a eu énormément de fans durant tout le week-end mais j’ai eu la chance de pouvoir la rencontrer le mercredi avant le festival.

    

Fleur Hana

    

Jane Devreaux, l’auteur de la série « Sinder » prochainement rééditée chez Hugo New Romance.

    

Puis j’ai terminé la journée avec Tara Jones, auteure de Fyctia de la série » Le contrat« .

    

Le samedi soir j’ai assisté au diner sous la tente à Bandol et ce fut une agréable surprise. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit « si chic », tables joliment dressées et repas servi à table.

 dsc_2652

dsc_2655

Nous avons eu la chance d’accueillir Brittainy Cherry à notre table au moment du plat principal, elle nous a dit qu’elle aimait beaucoup la France, que les hommes français avaient beaucoup de style, qu’elle écrivait depuis l’âge de 6 ans, puis nous avons discuté de sa série Elément et surtout de Triiiiiiistan 🙂

   

dsc_2667

dsc_2664

Après le dessert à eu lieu la remise des Awards dans un joyeux brouhaha.

dsc_2669

dsc_2672   dsc_2673   dsc_2674

dsc_2683   dsc_2681   dsc_2675

dsc_2691

Mon téléphone a atteint sa limite à ce moment là pour cause de surchauffe (?!?)

Prix du meilleur roman français : Laura S Wild pour My Escot Love
Prix de meilleur roman étranger : K. Bromberg pour Driven
Prix du meilleur Auteur : Anna Todd

dsc_2724  dsc_2723   dsc_2722

3eme jour

Le dimanche, le soleil a refait son apparition pour le dernier jour, qui pour moi a été très cool puisque j’avais réussi à voir toutes les auteures que je souhaitais.

dsc_2694  dsc_2697

dsc_2705  dsc_2711

dsc_2707

     

C’est à partir de 11h30 que le Brunch a débuté.

dsc_2726

dsc_2729

dsc_2737

Nous avons eu le privilège d’accueillir Colleen Hoover à notre table.

    

Puis Lexi Ryan

Lexi Ryan

Lexi Ryan

J’ai quitté le festival vers 15h après avoir fait quelques photos de groupe avec certaines auteures et les copinautes, puis direction l’hôtel pour récupérer la valise plus lourde qu’à l’aller.

    

Voila, ce, avec quoi je suis revenu

img_7665

Je voulais également souligner quelques couacs. Je retiens surtout les retards au niveau des horaires d’ouvertures (sur le premier jour cela se comprend mais sur les trois jours, un peu moins)
J’ai été un peu déçue de ne pas avoir eu plus de goodies (par exemple, les seuls marque pages disponibles étaient ceux amené par les auteures elles même) et nous n’avons même pas eu un marque pages « Hugo Roman ». Un petit catalogue avec les livres paru ou à paraitre dans la collection, aurait été sympa aussi, car lorsque nous demandions aux auteurs la plupart elles n’avaient aucune idée des dates de sorties.

Et enfin un autre point négatis qui pour moi à son intérêt mais qui concerne les prestataires extérieurs, comme le traiteur ou les hommes de la sécurité, ou j’ai pu entendre quelques remarques sexistes ou désobligeantes, ou des réponses pas toujours très aimables.

Au final, j’ai tout de même passé un agréable moment, merci à Hugo Roman d’avoir réuni ces auteures fabuleuses, disponibles et abordables, j’y allais surtout pour les rencontrer et de ce coté là je ne fut pas déçu.
Je n’ai assisté a aucune masterclass, ni ateliers car ce n’était pas ma priorité.
Bravo également aux bénévoles, surtout à ceux qui tenait les vestiaires et qui m’ont vu de très nombreuses fois, pour changer mes livres et aux femmes de la sécurité à l’accueil du festival qui ont du palper des milliers de filles.

Laisser un commentaire