COMPTE RENDU DE LA 3EME EDITION DU FESTIVAL NEW ROMANCE

Du vendredi 19 au dimanche 21 Octobre à eu lieu la troisième édition du Festival New Romance à la cité de la mode et du design de Paris.

L’événement se déroulait donc sur 3 jours avec au programme :
Séances de dédicaces, Masterclass, des ateliers Girly, d’une soirée avec un diner en compagnie des auteurs suivi de la cérémonie des New Romance Awards (Soirée réservée aux personnes munies d’un Fan pass).

Plusieurs « Pass » ont été mis en vente allant de 15 à 129€ pour le Fan Pass !
Pour ma part, cette année j’avais opté pour le Pass Festival qui comprenait :
L’accès au salon et aux dédicaces des auteurs, les Masterclass, les ateliers et un sac de goodies

AUTEURS PRÉSENTS

Alexia Defly – Anna Todd – Audrey Carlan – Battista Tarantini – Brittainy Cherry – C.J Ronnie – C.S Quill – Christina Lauren – Elle Kennedy – Elle Seveno – Elodie Solare – Emma Cavalier – Gaïa Alexia – Geneva Lee – Jane Devreaux – Jane Harvey Berrick – K. Bromberg – Karina Halle – Laura S Wild – Molly Night – Morgane Moncomble – Oly TL – R.K Lilley – Sarina Bowen – Stuart Reardon – T.M Frazier – Tara Jones

Comme chaque année, Il a d’abord fallu s’organiser quant au choix des livres à emmener au festival, car comme les années précédentes, nous étions limité à 2 livres de chez nous + 1 livre acheté sur place lors des dédicaces et 6 livres à chaque entrée sur le salon.

Cette année pas de train ni de valises à trainer car j’étais « à domicile » pour cette troisième édition et heureusement car Hugo Roman ne se met toujours pas à la place des lectrices qui voyagent avec des livres en interdisant les valises dans les vestiaires. (« Question de sécurité », vu qu’il y a des agents qui vérifient les sacs, ils peuvent aussi vérifier les valises, quitte a payer quelques euros pour la valise mais passons…)

Apres avoir passé la sécurité, j’ai récupéré mon pass et mon sac de goodies.

Si le sac est de très bonne qualité, son contenu m’a quelque peu déçu. Il comprenait une affiche du festival, un joli stylo, une plume stylo Kobo, le livre « Black riders » de CJ Ronnie qui avait déjà fait l’objet d’une opération promotion  chez Hugo il y a quelques mois (:/) et enfin d’une carte de téléchargement pour la nouvelle « Inédite » de Battista Tarantini « Moggie » mais pas si inédite que ça puisque qu’elle a été édité une première fois dans le magazine « Attitude » de Juin-Juillet-Aout 2017, j’ai tout de même vérifié si la nouvelle était un peu plus longue, mais non, elle se finit de la même façon. Donc je crois que la suite « Inédite » du livre « Viens on s’aime » de Morgane Moncomble, également sur la carte de téléchargement, ne soit pas si inédite que ça… Mais bon, pour les personnes qui ne les ont pas lues ça peut être sympa !

Une fois dans le festival, j’ai d’abord fait un arrêt à la librairie du salon pour acheter quelques livres et le gros + du festival, ce sont les livres en avant première ! De plus il y avait une offre spéciale durant le festival:  Pour 50€ d’achat, on pouvait choisir un livre poche (hors inédit) et pour 80€ d’achat, on pouvait choisir un livre broché à l’exception des inédits également.

    

      

      

 

J’ai donc craqué pour « The Playeur » de K.Bromberg, » Invincible » de Jane Harvey Berrick et Stuart Reardon, « Amerture » et « Ancrage » de Sarina Bowen, « King » de T.M Frazier et « Roomies » de Christina Lauren

On pouvait également trouver quelques articles estampillés « Festival New Romance » mais j’ai trouvé la sélection assez pauvre comparé à l’année dernière à Cannes.

Sinon, rentrons dans le vif du sujet : Qui ai je rencontré ?

Peu de nouveaux auteurs pour ma part car je les avais déjà tous rencontré au moins une fois en France ou à l’étranger.

J’ai donc commencé par Elle Kennedy qui est absolument adorable, je l’avais déjà rencontré 2 fois et elle se souvenait de moi, c’était juste magique !

     

Sarina Bowen, J’ai hâte de commencer la série « Le Grand Nord » pour laquelle j’entends d’excellents avis.

  

T.M Frazier que j’avais déjà rencontré lors de Book Bonanza et je suis curieuse de découvrir sa série.

  

K. Bromberg toujours aussi adorable !

La talentueuse Brittainy C. Cherry

  

Moment mémorable avec Karina Halle et son mari Scott MacKenzie !

Le duo détonant de « Invincible » Jane Harvey Berrick et Stuart Reardon

j’ai également rencontré Emma Cavalier

Molly Night

J’ai du faire preuve d’une patience surhumaine pour rencontrer Battista Tarantini

Le duo Christina Lauren toujours aussi avenantes et adorables.

La reine Geneva Lee.

La pétillante R.K Lilley

Elodie Solare

La brillante Audrey Carlan

Moment #Gênance du week end avec Anna Todd et Samuel Larsen (l’acteur de Zed dans le film After).

Les américains font habituellement des « Hugs » donc j’étais partie pour, sauf que, ça s’est fini en bise… bon j’vais pas me plaindre non plus.

Jane Devreaux

Alexia Deafly

Elle Seveno

Tara Jones

Oly TL

Durant le Salon je n’ai participé qu’à une seule MasterClass « Lire ou écrire de la New Romance lorsqu’on est un homme ». Je m’attendais à avoir des masterclass qui parleraient des adaptations de livres en films avec notamment K.Bromberg  ou même à avoir la projection de « Driven » comme l’année dernière où il y avait eu la projection de « Hollywood dirty » d’Alessandra Torre.

PETIT APERÇU DU FESTIVAL

 

    

Je ressors de ce festival avec un sentiment doux amer ! C’est la 3eme édition que je fais et pour moi, personnellement, c’est l’édition que j’ai le moins apprécié. Bien évidement, ce n’est que mon avis personnel et de comment j’ai vécu ce festival. J’avais été enchantée du festival à Cannes mais cette année, j’ai été confronté à différents soucis notamment sur la gestion des files d’attentes. J’ai énormément attendu jusqu’à 2h pour voir 1 auteur.

Je n’ai jamais attendu autant dans les précédentes éditions ni dans d’autres salons (à part peut-être pour des dédicaces de Marc Levy ou Guillaume Musso). Je ne comprends pas pourquoi Hugo Roman ne met pas en place un système de bracelet numéroté ce qui se fait énormément dans d’autres conventions.

Autre déconvenue, au bout de 45min d’attentes pour un auteur, la file a été fermée dû a une mauvaise organisation, on a dû partir pour re-refaire la file dans l’après midi, c’est juste inacceptable !

Dans une autre convention (Book Bonanza) j’ai vu des auteurs rester jusqu’après minuit (heure de fermeture) pour signer toutes les personnes qui étaient encore présentes dans la file. (Désolé, je compare beaucoup avec la convention US que j’ai faite cet été car le nombre de participantes était juste hallucinant, 2000 billets de vendus, et tout c’est très bien passé).

Autre gros point négatif : le point restauration du festival qui servait des viennoiseries, des sandwichs et salades et qui à 12h15 n’avait absolument plus rien ! Comment est-ce possible dans un festival ou il est attendu des centaines voir des milliers de personne de se louper sur ça !?

Puis ma dernière déconvenue concerne Anna Todd. Le samedi matin j’ai décidé de faire la file pour Anna qui finalement n’est pas venue. Je suis donc revenue le dimanche matin pour la voir, nous étions assez bien placé, Anna arrive toute pimpante et accompagnée de Samuel Larsen (acteur de Zed dans la série After) chouette ! Seulement elle est aussi accompagnée d’un staff qui annonce la couleur : 1 livre par personne que l’on est prié d’ouvrir à la bonne page pour la dédicace et téléphone mis sur fonction « appareil photo » pour le donner à l’assistante en charge de prendre la photo!  On ne discute pas, de toute façon le staff ne cherche pas à comprendre c’est comme ça et puis c’est tout ! Devant nous, il y avait des jeunes filles très émues de rencontrer, peut-être, pour leur première fois Anna Todd et j’étais assez déçue pour elles ! Elles avaient des pancartes, des lettres pour Anna j’espère au moins qu’elle a pu les voir. Si j’avais eu connaissance de ces conditions avant de m’engager dans la file d’attente, je n’y serai pas allé car ce n’était pas la première fois que je rencontrais Anna et à l’étranger, elle est beaucoup plus accessible. Donc vraiment dommage que cela se soit passé dans ces conditions !

Voilà mon ressenti qui est assez personnel, j’ai tout de même passé de très bons moments avec les auteures et avec mes amies mais je ne suis pas sûre de résigner pour la 4éme édition si il n’y a pas de changement dans l’organisation surtout dans la gestion des files d’attentes.

 

Retrouvez mes comptes rendus des éditions précédentes :
2eme édition – FNR Cannes
1ere édition – Bandol

 

Laisser un commentaire