CHASING RED #1 – ISABELLE RONIN

Chasing Red #1 d’Isabelle Ronin – BMR – 326 pages
Date de parution : 10 mars 2017

Résumé :

Caleb est la star de l’université. Il est beau, riche et insouciant. Aucune fille ne lui résiste. Aucune, sauf Veronica Stratfford, alias Red, qui occupe toutes ses pensées depuis qu’il l’a vue danser, tellement irrésistible dans sa robe rouge.
Quand il découvre que « Red » s’est fait expulser de chez elle et n’a plus nulle part où dormir, Caleb lui propose de loger dans son immense appartement. Mais la jeune femme est difficile à apprivoiser. Elle n’attend jamais rien de personne. Ou plutôt si : elle s’attend toujours à ce qu’on l’abandonne.

Avis :

Caleb, c’est le capitaine de l’équipe de basket de l’université et le tombeur du campus, sauf qu’il en a assez des conquêtes d’un soir, il cherche un défi, le frisson de la poursuite. Un soir, en boite de nuit, Caleb tombe sous le charme d’une jeune femme en train de se déhancher sur la piste de danse, il est prêt à passer en mode « séduction » sauf que la jeune femme le rejette.

Veronica a eu une enfance difficile et elle a du mal à accorder sa confiance aux hommes, de plus elle vient d’apprendre qu’elle se fait expulser de son appartement. En soirée pour oublier ses ennuies et passablement éméchée, Veronica se confie au séduisant jeune homme qui l’a accosté et qui lui propose d’habiter chez lui. Mais pour Veronica cette proposition semble trop belle pour être honnête.

Pour « Red » Caleb est prêt à changer, de passer de Don Juan au petit ami exemplaire mais Veronica refuse de perdre sa dignité pour l’amour de quelqu’un comme l’a fait sa mère. Commence alors un véritable jeu du chat et de la souris. Caleb est attiré par Veronica qui lui résiste corps et âme et de son côté, Veronica fait tout son possible pour résister à Caleb mais pense tout le temps à lui.

Le début du livre m’a laissé un peu perplexe avec quelques incohérences et contradictions. On a parfois l’impression d’avoir loupé quelque chose. Cependant, arrivé à la moitié du livre, lorsque nos deux héros semblent trouver un compromis, l’histoire gagne en intensité. La deuxième moitié est clairement plus intéressante avec quelques rebondissements et ou « les loups sortent du bois » ce qui donne une bonne impulsion à la lecture qui en devient presque addictive.
J’ai apprécié l’alternance de narration entre Caleb et Veronica, les chapitres sont courts ce qui dynamise la lecture.
Malgré un début assez chaotique, j’ai tout de même passé un bon moment avec « Chasing Red ». Une jolie histoire, d’amitié, d’amour et de confiance.

Etant donné que ce livre est un tome 1, je m’attendais à un cliffhanger à la fin mais pas du tout. L’histoire se termine convenablement et n’appelle pas forcement à un tome 2, je suis curieuse de voir de quoi il parlera.

Laisser un commentaire