Mois : mars 2016

BEAUTIFUL BOSS (BEAUTIFUL BASTARD #4,5) – CHRISTINA LAUREN

beautiful boss Christina Lauren

BEAUTIFUL BOSS

Christina Lauren

Beautiful Boss – Christina Lauren – Hugo Roman – Collection : New Romance – 200 pages – Date de parution : 3 mars 2016

Résumé :

Dans cette  » novella « , Will Sumner et Hanna Bergstrom (les personnages de Beautiful Player) découvrent que le mariage et l’amour éternel ne sont qu’un début.
Un homme à femmes dompté. Un rat de laboratoires comblé. Et une décision cruciale à prendre.
Quand Will est tombé amoureux d’Hanna, son sens de l’humour et son ambition, le faisaient craquer sans parler de sa timidité de novice en matière de sexe et son désir de tout apprendre de lui. Mais quand les offres de travail se présentent à elle –; et elles arrivent en masse –;, Hanna n’arrive pas à savoir ce qu’elle veut vraiment, où ils devraient vivre, et jusqu’à quel point elle doit impliquer Will dans sa décision.
Les étincelles au lit ne sont qu’un versant d’une relation… bien s’entendre au quotidien en est un autre.

(suite…)

SUR TES LEVRES (STARK INTERNATIONAL #1) – JULIE KENNER

Sur tes levres - Julie Kenner

SUR TES LEVRES – Tome 1 –

Le désir est son seul maître

Julie Kenner

Sur tes lèvres T1 – Julie Kenner – Editions Michel Lafon – 413 pages – Date de parution : 4 février 2016

Résumé :

Cinq ans ont passé depuis que Sylvia Brooks a fui la passion dévorante qu’elle vivait avec Jackson Steele, architecte sexy et autoritaire, laissant le cœur de celui-ci en lambeaux. L’intensité de leurs nuits victorieuses avait fait ressurgir des cauchemars du passé qu’ils n’étaient pas prêts à affronter. Aussi, lorsque Sylvia lui demande son aide pour sauver un projet qui bat de l’aile, Jackson pourrait bien accepter… mais à des conditions très sensuelles.

« Je vois la sensualité et la transgression. Le pouvoir et la séduction. Je vois un homme en chemise, le col ouvert, la cravate desserrée. Un homme dont la présence s’impose dans une pièce sitôt qu’il apparaît.
Je vois l’homme qui m’a désirée.
Je vois l’homme qui m’a terrifiée.
Jackson Steele.
Je me souviens de toutes mes sensations lorsque sa peau effleurait la mienne.
Je me souviens même de son odeur, boisée et musquée.
Mais je me souviens surtout dans quel état j’étais en sa présence. Et maintenant, ici, au-dessus du Pacifique, je ne peux nier cette excitation qui me traverse à la perspective de le retrouver.
Et j’ai peur. »

(suite…)